Entre mer et terre

La Base sous-marine de Bordeaux accueille jusqu’au 20 mai 2018 l’exposition Digital Abysses de Miguel Chevalier.

L’artiste utilise des programmes informatiques pour créer notamment des paysages naturels virtuels, ce qui pousse inévitablement le public à s’interroger sur l’avenir de la planète, comme l’explique bien Pierre-Yves Desaive, curateur de l’exposition 2050, une brève histoire du futur, présentée en 2015-2016 à Bruxelles.

Miguel Chevalier Trans natures.png

Concernant la mer Méditerranée, il y a urgence à agir, si on en croit le documentaire La Méditerranée va-t-elle passer l’été ? diffusé récemment sur Arte : les témoignages des scientifiques, des politiciens mais aussi des pêcheurs et de leurs familles sont alarmistes…

L’art sous toutes ses formes sert donc parfois à éveiller les consciences. Le chanteur Dominique A nous invite à nous « décentrer » en disant très justement : 

Comme il est désormais admis que la terre n'est pas au centre de l'univers, il serait bon de reconnaître que l'homme n'est pas au centre de la terre.

Une évidence à faire entendre (comprendre !) !!!