L’apprentissage (quasi) naturel des langues étrangères

On en rêve tous : se réveiller un matin et parler parfaitement cette langue étrangère qui nous plaît tant… Les méthodes pour y arriver sont nombreuses et les motivations multiples, pourtant les résultats ne sont pas toujours à la hauteur de nos espérances, souvent faute de réelles opportunités de parler « naturellement ».

Langue et terroirs a été créé par Virginie et Sophie. Nous sommes allées à l’école en France et avons passé des heures entières assises sur une chaise à tenter de parler anglais ou espagnol en répondant à des questions de compréhension écrite à l’oral (sic). Quel ennui et quel dommage ! En tant qu’enseignantes, nous cherchons tous les jours à proposer un enseignement communicatif et authentique : notre plus belle réalisation jusqu’à présent est la pièce de théâtre que nos élèves ont créée eux-mêmes avec notre aide. Cette expérience immersive a réellement permis aux jeunes de s’exprimer naturellement et de faire de vrais progrès. Peut-être ne parlent-ils tous pas parfaitement français aujourd’hui, mais ils peuvent se dire francophones : ils cherchent moins leurs mots, ils s’expriment et se font comprendre, ils sont devenus des locuteurs autonomes !

Notre projet Langue et terroirs participe de la même énergie : offrir un cadre immersif pour libérer sa parole quand on a appris le français et qu’on n’a pas eu la chance de le pratiquer vraiment. Nous ne proposons pas des cours de langue mais de parler français tout en faisant du tourisme. Et ça fonctionne ! Virginie fait déjà visiter Bordeaux et l’Entre-Deux-Mers, l’occasion d’en apprendre plus sur cette ville et cette région, mais surtout de faire connaissance, de parler de soi, de son pays, de ce qu’on aime, de poser des questions sur la France et les Français, bref, d’avoir une conversation naturelle avec une professeure qui peut vous aider à vous exprimer quand vous avez besoin d’aide, vous conseiller pour surmonter vos difficultés, avec laquelle il y a un échange authentique !

Nos activités s’adressent à des touristes seuls, en couple ou en famille, mais aussi à des groupes d’adultes ou scolaires. La visite est active : vous écoutez la professeure, vous répondez à un questionnaire de compréhension, vous posez et répondez à des questions. En groupe, les questionnaires diffèrent selon votre niveau de langue : les plus avancés aident ceux qui débutent pour que la parole circule naturellement entre tous les participants. Les balades à Bordeaux durent 2 à 3 heures, les excursions dans l’Entre-Deux-Mers l’après-midi entière : jamais un cours de langue classique ne vous offrira une telle expérience d’immersion linguistique !

Car Langue et terroirs, c’est plus qu’apprendre le français, c’est aussi découvrir Bordeaux, son centre-ville historique et ses coins moins touristiques, c’est partir sur les chemins de la campagne environnante pour se ressourcer dans la nature. Virginie et Sophie organisent également un séjour d’une semaine dans le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc en été : elles vous montrent une région au patrimoine naturel et culturel unique, loin des sentiers battus.

Langue et terroirs : se rapprocher de la nature et proposer un apprentissage « naturel » du français, pour que la pratique vous aide à faire de réels progrès, en douceur, dans une ambiance chaleureuse et détendue !

langue-terroirs-logonegatif.png

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs « L’apprentissage (quasi) naturel des langues étrangères », organisé par le blog Le français illustré.

La littérature en cours de FLE

A moins qu’on enseigne/étudie en lycée bilingue ou en département de français, on aborde rarement les “belles lettres” en cours de FLE. Quel dommage de se passer de cette fenêtre sur l’âme française ! Les ressources ne manquent pourtant pas !

Lecture2.jpg

On l’oublie parfois, mais la Culturethèque de l’Institut Français fourmille de journaux, magazines et de romans, BD, etc. : renseignez-vous à l’Institut ou à l’Alliance Française proche de chez vous ! Pour un public d’enfants, ce site répertorie des sites pour télécharger des livres jeunesse gratuitement.

Litté-FLE vous propose des activités pédagogiques en lien avec la littérature. Vous voulez étudier un extrait d’un auteur connu ? Peut-être trouverez-vous le livre audio correspondant ! Et peut-être aurez-vous envie de mener un travail similaire à celui de cet enseignant, dont la classe raconte… un conte ! Un excellent exercice pour apprendre à poser sa voix !

Bref, l’étude d’un court extrait de roman permet de travailler des compétences variées, et il peut devenir un document déclencheur de conversation comme un autre ! Alors bonne lecture !

La gastronomie

Mais pas celle avec un g majuscule, la gastronomie du quotidien, la cuisine de tous les jours, la popote à la bonne franquette ! Une petite sélection de ressources brutes mais pas que, et surtout des recettes à tester à la maison pendant les fêtes de fin (faim ?) d’année !!!

Gastronomie.jpg

Nous n’êtes pas sans savoir qu’en France, il n’y a pas de repas sans pain : cette archive de l’INA rend hommage au métier de boulanger.

Qui dit pain dit pain au chocolat… Enfin, quand vous viendrez nous voir dans le Sud-Ouest, vous apprendrez à dire “chocolatine”, sous peine de vous faire traiter de Parisiens !!! Une activité de TV5 Monde vous en fait découvrir tous les secrets (niveau A2)…

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai un faible pour les gâteaux au chocolat : une recette originale proposée par TV5 Monde (niveau B1) à tester pour Noël !

A écouter : une émission entière (oui, entière) consacrée au poulet car oui, en France, à la question familiale “Qu’est-ce qu’on mange dimanche ?”, la réponse est quasi invariablement “un poulet rôti” (avec des frites, et c’est le paradis !) !

Pour ceux qui en ont marre des frites, la recette du gratin dauphinois : c’est tout aussi gras et ça va très bien avec le poulet (ou le rôti de boeuf ou une salade pour les végétariens). Personnellement, je vais aussi la tester, elle est vraiment valable !

Une autre émission entière, cette fois sur “les plats de notre enfance” : de quoi découvrir les goûts des Français, vous donner plus d’idées encore et méditer sur vos propres souvenirs, ça fait du bien !

Vous n’avez aucun talent pour la cuisine ? Vous trouvez que les participants aux émissions du type “Un repas presque parfait” se donnent beaucoup de mal pour pas grand chose ? Cette autre archive vous décomplexera complètement (et vous fera découvrir quelques noms de plats et de sauces !) !

Et pour finir, l’activité TV5 Monde sur les expressions françaises en lien avec les aliments (niveau A2 à B2) !

Promis, après les fêtes, nous parlerons détox et cuisine moléculaire ;-)

La littérature

Littérature.png

La semaine dernière ont été décernés les différents prix littéraires français (Goncourt, Renaudot, Médicis et Femina) : l’occasion de vous proposer quelques ressources pour parler littérature quand on atteint un niveau avancé.

De grands écrivains nous expliquent ce qu’écrire veut dire pour eux. Plus récemment, Emmanuel Carrière s’exprimait sur sa démarche littéraire.

Quand on apprend ou on enseigne le français, on se tourne volontiers vers Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry. Cette conférence nous plonge dans la genèse de cette oeuvre.

Si Le Petit Prince peut se lire quand on a un niveau intermédiaire, on peine parfois à trouver d’autres lectures suivies : une ancienne professeure de FLE fan de littérature s’est lancée dans l’écriture de textes littéraires longs à destination d’un public d’apprenants, du niveau A1 aux niveaux supérieurs. Un projet à suivre et à soutenir !

Et si vous avez envie de vous lancer dans l’analyse littéraire, voici un site qui répertorie et explique (entre autre) les figures de style !

Lire un poème en langue étrangère, c’est bien, l’écouter, c’est encore mieux ! Appolinaire lit Le Pont Mirabeau, et de jeunes inconnus vous en font découvrir plein d’autres : à vous de butiner et d’en faire votre miel ! Et pour finir, une interview de Cécile Coulon, qui reçoit cette année le Prix Appolinaire pour son recueil Les Ronces : elle explique ce qu’est écrire un poème et lit celui qui s’intitule La france.

Bonnes lectures !!!

Le luxe et la mode

Un sujet futile, mais pas que… En effet, qu’on le veuille ou non, il ne laisse pas indifférent ! Entre industrie du rêve et réalité industrielle, petit tour d’horizon sur la question.

Barbie mode.jpg
  • Pour commencer, la définition du luxe par un anthropologue et un sociologue en début d’émission, comment il permet de “défier le temps” à partir de 18.37. 25.36 : témoignage d’une auditrice qui rappelle que le luxe, c’est avant tout un artisanat.

  • La première partie d’un documentaire sur la haute-couture : on rentre dans les ateliers de Dior, Jean-Paul Gauthier, etc. pour découvrir ce véritable artisanat et voir les “petites mains” en action.

  • En parlant de Jean-Paul Gauthier, une vidéo qui présente le spectacle qu’il a créé pour les Folies Bergères !

  • Sauf que le luxe s’est démocratisé et que la mode est devenue jetable… De jeunes activistes et créateurs se révoltent : ce documentaire raconte comment la machine s’est emballée et les combats menés pour responsabiliser cette industrie et les consommateurs.

  • Pour finir, quand la mode n’est plus artisanat mais devient art : le travail de deux créatrices qui font rentrer les tenues et accessoires qu’elles créent dans les musées.

Ca met des paillettes dans les yeux, non ?!

francophonie, Francophonie

Actualité oblige, un billet sur la f/Francophonie, c’est-à-dire “l’ensemble des personnes et des institutions qui utilisent le français” et aussi “les pays ou régions membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)” (merci Wikipédia).

Carte francophonie.jpg
  • Une CO toute prête sur les francophones dans le monde, pour introduire le sujet à un niveau élémentaire.

  • Une vidéo de l’OIF qui en présente les valeurs et les missions (niveau intermédiaire).

  • Une harmonie délicate à conserver d’après ce papier canadien, qui parle d’ “affrontement feutré” (niveau intermédiaire +) !

  • Sur Arte, c’est carrément “une arme géopolitique” (niveau avancé)…

  • Bref, finissons en légèreté avec un beau mec qui apprend le français et qui n’a pas peur de se lancer à la télé française, de quoi se donner à tous la motivation : être francophone, c’est glamour !!!

Les langues, ça rapproche !

Qu’on devienne bilingue ou pas, parler une langue étrangère nous permet de nous ouvrir à l’autre et à d’autres cultures, de devenir plus tolérants et “souples”.

Langues.jpg

Le linguiste Charles Brasart revient sur une idée reçue et souvent partagée selon laquelle “on ne peut pas exprimer les mêmes choses selon la langue qu’on utilise” en introduction de la conférence intitulée La construction des langues :

  • on y trouve en suivant une définition de la linguistique, ce qu’est le travail du linguiste et comment il procède ;

  • on y parle aussi du klingon et de l’espéranto (à partir de 08.00) : le linguiste nous donne son opinion sur ce dernier (15.45) ;

  • à partir de 20.00, une réflexion sur l’origine des langues et les aires linguistiques (23.10) avec l’exemple du français ;

  • de 25.33 à 29.26 : la langue est un virus ; le cas du basque et l’évolution des langues avec l’exemple de l’anglais, de l’Espagne, du mandarin et des langues finno-ougriennes.

Les parlers régionaux en France sont en bonne santé : les Français utilisent certains mots ou expressions de sorte que cela crée une connivence entre locuteurs d’une même aire géographique. Voici l’exemple bordelais (j’utilise et/ou entends surtout les 1, 2, 3, 5, 6 et 9 !) !

Mais, plus sérieusement, il existe bien 6 langues régionales qui ont des locuteurs et qui s’enseignent à l’école, or elles n’ont pas le statut de langues officielles comme cela est le cas dans d’autres pays d’Europe. Pour ce qui est des parlers régionaux, amusez-vous à les écouter grâce à cet atlas sonore !

Vous êtes anglophone ? Pour finir, voici un répertoire garanti 100% utilisable de 100 expressions idiomatiques françaises et leur traduction, de quoi sonner frenchy pour de vrai !

Bonne écoute et bonne lecture !

La rentrée littéraire

Animal lecteur.jpg

Un événement très français que cette rentrée : pas moins de 567 nouveaux livres cette année !!! Pour en savoir plus sur ce "phénomène littéraire et commercial", voici un article qui le décortique en chiffres.

Le nouveau roman de Maylis de Kerangal, Un monde à portée de main, va sans aucun doute cartonner : elle parle de son écriture, ou plutôt de sa "voix" avec Laure Adler ici.

Quand on se lance dans l'étude approfondie d'une langue, on se penche inévitablement sur la question de la traduction. Josée Kamoun pratique l'exercice et en parle à l'occasion du décès de Philip Roth et de la sortie de son "nouveau" 1984.

Ici la réflexion de Lola Lafon sur le lien entre écriture et danse, qu'elle pratique toutes deux.

Et pour finir, le padlet d'une classe de 3ème sur Mauriac, écrivain journaliste originaire de l'Entre-Deux-Mers. Une de nos balades Langue et terroirs passe devant la maison où il a écrit la plupart de ses romans. Une source d'inspiration pour les enseignants en lycée bilingue, et, pourquoi pas, un projet pédagogique à monter avec nous !

Bonne lecture (et écoute !) à tous !